Parfois, les jours de vent,

Hervé Joncour descendait jusqu’au lac et passait des heures à regarder, parce qu’il lui semblait voir, dessiné sur l’eau, le spectacle léger, et inexplicable, qu’avait été sa vie.
Parfois, les jours de vent,
Photo précédente Retour Photo suivante

Ces photos ne sont pas libres de droit, merci de me contacter pour toute utilisation.